Les 10 erreurs qui vous coûtent très cher

On aimerait tous vivre confortablement sans se soucier d’argent. Avoir un bon train de vie, partir en vacances, aller au resto quand on veut… Tout ça sans avoir à regarder ses comptes tous les jours ou craindre d’être à découvert en fin de mois.

Ce rêve est tout à fait accessible. A condition toutefois de ne pas commettre de gros impairs. Voici les 10 erreurs à éviter pour atteindre votre indépendance financière.

 

Erreur 1 – Ne pas avoir d’objectifs financiers

Comme le disait si bien Henry Kissinger « Quand on ne sait pas où l’on va, tous les chemins mènent nulle part ».

Sans objectifs financiers clairs, on avance au hasard : on épargne ce qu’on peut (généralement pas grand-chose) et on investit rarement de manière optimale. Résultat : ce qu’on pourrait atteindre en 10 ans, on l’atteint en 20 ou 30 ans. Voire on ne l’atteint pas du tout.

Ma recommandation : réfléchissez à vos objectifs financiers à moyen et long terme et définissez surtout une stratégie pour les atteindre.

 

Erreur 2 – Ne pas négocier son salaire

Pour chaque poste, les compétences et l’implication des salariés varient grandement d’une personne à une autre : l’employeur offre donc rarement un salaire précis et préfère donner une fourchette de rémunération. Votre place à l’intérieur de cette fourchette est largement négociable.

Une seule négociation peut rapporter gros : une personne gagnant 2000 euros par mois qui parvient à négocier 10% de salaire supplémentaire à son premier emploi, gagnera 100 000 euros de plus sur l’ensemble de sa carrière.

Ma recommandation : négociez systématiquement votre salaire à l’embauche.

 

Erreur 3 – Ne pas épargner tous les mois

On ne peut pas devenir indépendant financièrement sans construire de patrimoine. Et on ne peut pas construire de patrimoine sans épargner.

Difficile d’imaginer qu’épargner une petite somme régulièrement soit la clef de la réussite. Et pourtant, les petits ruisseaux font bien les grandes rivières. 100 euros épargnés et placés tous les mois pendant sa carrière professionnelle se transforment en un patrimoine de 150 000 euros au moment du départ en retraite.

Ma recommandation : épargnez 10% de votre salaire quand vous commencez à travailler et augmentez ensuite ce ratio d’1% par an.

 

Erreur 4 – Attendre trop longtemps avant d’acheter sa résidence principale

L’achat de votre résidence principale est la top priorité dans la constitution de votre patrimoine.

L’immobilier est le seul actif que vous pouvez acheter en empruntant. Cet emprunt procure un effet de levier qui démultiplie le rendement de votre patrimoine.

La difficulté est de se constituer l’apport que les banques exigent : il faut généralement travailler entre 10 et 15 ans pour l’obtenir. Si vous raccourcissez ce délai, vous emprunterez plus tôt et profiterez de l’effet de levier plus longtemps.

Ma recommandation : calculez l’apport dont vous avez besoin et définissez une stratégie pour vous constituer cet apport au plus vite.

 

Erreur 5 – Avoir peur de demander une augmentation

N’attendez pas que l’entreprise vous augmentent tous les ans, c’est à vous de demander une augmentation.

Les entreprises veulent maitriser leurs coûts et proposent rarement spontanément d’augmenter leurs employés significativement. Or, si vous avez mal négocié votre salaire à l’embauche ou si vos responsabilités ont augmenté plus rapidement que votre salaire, vous avez une marge de renégociation.

Ma recommandation : mesurez précisément votre valeur sur le marché et n’hésitez pas à renégocier votre salaire si vous vous estimez sous-payés.

 

Erreur 6 – Mal diversifier son portefeuille

Le choix et la pondération de vos actifs expliquent 90% de la performance de votre portefeuille.

Certaines personnes gardent des sommes colossales sur des comptes qui ne rapportent rien, d’autres achètent des cryptos avant d’acheter leur résidence principale, d’autres encore investissent tout en immobilier et oublient la Bourse.

Il n’existe pas de portefeuille optimal pour tout le monde mais un patrimoine diversifié contenant des fonds facilement accessible, de l’immobilier, des actions et des obligations est nécessaire.

Ma recommandation : faites un bilan patrimonial pour vérifier que votre allocation d’actifs vous permet à la fois de maximiser votre rendement et de minimiser vos risques.

 

Erreur 7 – Ne pas négocier le prix d’achat de sa maison

L’achat de notre première résidence principale est le plus gros investissement de notre vie : la moindre réduction de prix se chiffre en milliers ou en dizaines de milliers d’euros.

Les prix visibles sur les annonces sont toujours négociables. Les vendeurs le savent et ont tendance à gonfler artificiellement leur prix : s’ils veulent obtenir 100, ils mettent leur bien en vente à 105. Mais cela ne signifie en aucun cas que 105 – ou même 100 – représente la vraie valeur du logement.

Ma recommandation : visitez autant de biens que possible pour avoir une connaissance parfaite de votre marché immobilier local et pouvoir négocier au mieux.

 

Erreur 8 – Travailler comme les autres et espérer avoir une plus grosse augmentation

Les augmentations ne sont pas un dû, elles se méritent.

La plupart des salariés font correctement leur travail mais n’augmentent pas leurs responsabilités ou leur productivité : ils bénéficient chaque année d’une petite augmentation pour compenser l’inflation.

Seuls les employés qui font plus que leur travail, ceux qui vont au-delà des attentes de leur patron, peuvent espérer une augmentation significative. Ces employés touchent en moyenne 2% de plus par an. Ce qui représente tout de même plus de 800 000 euros sur l’ensemble d’une carrière pour un Français moyen.

Ma recommandation : augmentez votre valeur avant d’augmenter votre salaire.

 

Erreur 9 – Se payer en dernier

Votre indépendance financière est plus importante que vos vacances, vos sorties ou le dernier iphone : investissez sur votre avenir avant vos loisirs.

Plutôt que de vivre au jour le jour et d’épargner en fin de mois ce qu’il reste sur votre compte, épargnez en début de mois. Vous épargnerez beaucoup plus facilement et donc beaucoup plus.

Ma recommandation : le jour où vous recevez votre salaire, transférez automatiquement votre épargne sur un compte dédié.

 

Erreur 10 – Payer trop de frais en Bourse

Les frais sont l’une des causes principales de la mauvaise performance de votre portefeuille.

Entre les frais de votre assurance-vie, les frais de gestion quand vous investissez dans un fonds, les frais de transaction quand vous passez un ordre, les multiples frais cachés qui n’apparaissent pas dans les prospectus etc., vous perdez des sommes colossales en frais inutiles.

Avec 2% de frais annuels (estimation conservatrice), un portefeuille au rendement de 5% ne vous rapporterait plus que 3%. Sur les 40 ans d’une carrière, cet impact est immense : la performance est divisée par 3 !

Ma recommandation : faites la chasse à tous ces frais inutiles pour booster votre rendement.

 

J’ai moi-même fait plusieurs de ces erreurs à un moment ou un autre de ma vie. Celle qui m’a le plus couté est sans doute l’erreur 4 : je n’ai acheté mon premier appartement qu’à 32 ans alors que j’aurais sans doute pu le faire dès 27 ans. J’ai du coup gaspillé 5 ans de loyers à 1000 euros par mois, soit 60 000 euros…

Et vous, quelle erreur vous a le plus couté ?

Raphael

 

Recevez mon ebook « 10 étapes pour devenir indépendant financièrement »

Réservez un rendez-vous gratuit avec moi pour atteindre vos objectifs financiers le plus vite possible